CAA National

Votre club CAA

Entrez votre code postal

Tow Truck
24/7
24/7

Assistance routière


Besoin d’assistance routière? Composez :

1.800.222.4357
Assistance routière et dépannage

Drogue et sécurité routière

En matière de sécurité routière, la marijuana vient déjà au deuxième rang (tout de suite après l’alcool) des substances les plus fréquemment trouvées dans l’organisme des conducteurs impliqués dans des accidents ou accusés de conduite avec facultés affaiblies. De plus, le mélange de marijuana et d’alcool est plus souvent en cause dans les accidents de la route que tout autre mélange alliant drogue et alcool.

Pendant plusieurs dizaines d’années, la conduite sous l’influence de drogues était considérée comme un problème parmi d’autres dans les politiques publiques en matière de sécurité routière. Toutefois, elle est devenue un enjeu de premier plan au Canada depuis l’élection d’un gouvernement fédéral ayant pris l’engagement de légaliser la marijuana. La CAA estime que le gouvernement et les autres intervenants doivent s’assurer que la légalisation de la marijuana n’augmentera pas la fréquence des cas de conduite sous l’influence de drogues. Il faut noter que les technologies servant à déterminer l’état des facultés sont toujours en cours d’élaboration. En outre, il est important de souligner que, selon un sondage, le public est peu informé des effets qu’a la marijuana sur la capacité des conducteurs à maîtriser leur véhicule.


Cannabis et sécurité routière : enjeux stratégiques

La CAA a financé une étude pour examiner les priorités qui devront être traitées afin de réduire la conduite sous l’influence de drogues.

L’avis des Canadiens

28 %

Un Canadien sur quatre croit qu’on peut prendre le volant sans danger moins de 3 heures après avoir fumé un joint. Or, une étude de la CAA a prouvé que les effets du cannabis sur la conduite perdurent même 5 heures après la consommation.

21 %

1 Canadien sur 5 (21 %) affirme avoir déjà été passager d’un véhicule dont le conducteur avait consommé du cannabis.

16 %

Les adultes de 18 à 34 ans ont tendance à croire que le cannabis n’affecte pas la conduite – 16 % d’entre eux affirment qu’une personne ayant consommé du cannabis conduit de la même façon, ou même mieux.

Source : Sondage CAA (2018)


checked
Les consulations sur la marijuana

Des données de recherche laissent croire que la légalisation aura pour effet d’augmenter la fréquence des cas de conduite avec facultés affaiblies par la marijuana. La CAA convient toutefois que de nombreux facteurs entrent en jeu et que la conduite sous l’influence de drogues affecte déjà les usagers de la route. Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire le document qu’a envoyé la CAA, dans le cadre des consultations gouvernementales, au Groupe de travail sur la légalisation et la réglementation de la marijuana, présidé par la députée fédérale Anne McLellan.
(Le document est disponible en anglais seulement)

Télécharger

laws
Cannabis et sécurité routière : enjeux stratégiques

CAA funded a study conducted by the Traffic Injury Research Financée par la CAA, cette étude menée par la Fondation de recherches sur les blessures de la route examine les priorités qui devront être traitées dans le cadre du processus fédéral de légalisation de la marijuana afin de prévenir et de réduire la conduite sous l’influence de drogues. Les domaines prioritaires incluent : la recherche sur les effets du cannabis en ce qui a trait à la capacité de conduire; la législation et les sanctions; les stratégies de mise en œuvre, en vue de faire respecter la loi; les perceptions du public à l’égard des effets du cannabis; et l’éducation du public, afin de briser les mythes.

Télécharger


Veuillez nous communiquer votre emplacement pour afficher du contenu adapté à votre région.

Allow CAA to detect your location

Accepter

Entrez votre code postal

Rester ici

Location not Found!
Rester ici