Cannabis au volant

Cannabis au volant : toujours un grave problème chez les jeunes Canadiens, selon la CAA

Dont Drive after eating Cannabis Edibles, Blurry Speedometer
septembre 17, 2020

Selon une nouvelle étude publiée aujourd’hui par l’Association canadienne des automobilistes (CAA), un cinquième des Canadiens âgés de 18 à 24 ans – soit l’équivalent de plus d’un demi-million de Canadiens – auraient déjà conduit sous l’influence du cannabis ou été dans un véhicule conduit par une personne intoxiquée.

Pour Ian Jack, vice-président aux affaires publiques de la CAA, ces résultats démontrent qu’il faut mieux éduquer le public sur les risques de la drogue au volant.

« La génération Z fait preuve d’une grande conscience sociale et comprend les dangers de l’alcool au volant », explique M. Jack. « Mais une proportion importante de ces jeunes ne voient pas le même niveau de risque lorsqu’il est question du cannabis et de ses produits comestibles. »

Les produits comestibles compliquent les choses, puisque leur effet peut se manifester à retardement et durer plus longtemps. C’est pourquoi la CAA a lancé à l’échelle nationale, à l’intention de la génération Z, une nouvelle campagne vidéo intitulée Non à la drogue au volant. Le message, simple et efficace, est le suivant : « Si tu prends du cannabis comestible, fais ce qui te plaît, mais ne conduis pas ».

« Notre campagne aborde avec un brin d’humour le fait que certains jeunes adultes consomment du cannabis comestible. Peu importe ce que vous comptez faire, planifiez bien les choses. Prévoyez une façon sécuritaire de rentrer : en taxi, par exemple, ou avec un conducteur désigné. Ou dormez chez vos amis. Mais ne prenez jamais le volant si vous consommez, comme avec l’alcool. »

« Nous espérons que les jeunes de la génération Z s’approprieront le message de notre campagne et le porteront avec l’élan qu’on leur connaît », ajoute Ian Jack.

La campagne Non à la drogue au volant, conçue par l’agence vancouvéroise One Twenty Three West, a été lancée le 14 septembre à la grandeur du pays. La CAA a reçu des fonds de Santé Canada pour cette campagne.

Le groupe de répondants de 18 à 24 ans ayant dit avoir déjà conduit sous l’influence du cannabis ou été dans un véhicule conduit par une personne intoxiquée représentait une proportion de 20 % (soit l’équivalent d’environ 675 000 Canadiens) dans un sondage auquel ont répondu 2 824 Canadiens entre le 5 et le 16 juin 2020. Un échantillon probabiliste de même taille aurait conduit à une marge d’erreur de ±1,84 %, 19 fois sur 20.

Les opinions exprimées ici ne représentent pas nécessairement le point de vue de Santé Canada.

À propos de la CAA

Fédération à but non lucratif, la CAA regroupe huit clubs automobiles qui offrent à plus de six millions de membres une assistance routière exceptionnelle, des services complets en matière d’automobile, de voyage et d’assurance, ainsi que des rabais privilégiés. La CAA défend aussi les intérêts de ses membres sur une variété d’enjeux qui leur tiennent à cœur, dont la sécurité routière, l’environnement, la mobilité, les infrastructures et la protection des consommateurs. Elle a été nommée marque de confiance numéro 1 au Canada en 2020 par la Peter B. Gustavson School of Business de l’Université de Victoria.

Pour plus d’information ou pour demander une entrevue :

Kristine D’Arbelles
Directrice des affaires publiques
613-796-9404
kdarbelles@national.caa.ca