Véhicule prêt pour l’hiver

Votre véhicule est-il prêt pour l’hiver?

L’hiver et les automobiles font rarement bon ménage. Il vous sera toutefois plus facile d’affronter les aléas de la saison si vous préparez adéquatement votre voiture. Voici quelques conseils pour mieux parer à toute éventualité sur la route en hiver.

Winter

Faites inspecter votre véhicule

Que l’inspection soit faite par vous ou un professionnel, voici d’éventuels éléments à vérifier :

La batterie. Puisque les batteries consomment plus d’énergie par temps froid, une batterie faible risque de poser problème. Si la vôtre est vieille de trois à cinq ans, il est probable qu’elle finisse par vous laisser tomber. Le boîtier porte-t-il des marques de corrosion, d’humidité ou de gonflement? Notez que votre adhésion à la CAA vous donne accès à des vérifications de batterie. Consultez votre club pour en savoir plus.

Le système d’allumage. Vérifiez l’état des pièces du système d’allumage, notamment des bougies, du câblage et du chapeau d’allumeur. Si elles sont défectueuses, le moteur risque d’avoir du mal à démarrer, et pourrait même tomber en panne.

Les pneus. Quand il fait froid, la pression des pneus diminue. Or, ce qui convenait en automne ne fait peut-être plus l’affaire en hiver. Vérifiez la pression des pneus régulièrement, sans oublier la roue de secours.

Les lumières. Pour une conduite sécuritaire, assurez-vous que toutes les lumières intérieures et extérieures fonctionnent bien et que vos phares sont correctement ajustés.

Les freins. La sensation de freinage est différente ou bien vos freins grincent ou sifflent? Une visite au garage est peut-être de mise. Parfois, c’est grâce à de bons freins qu’on peut éviter un dérapage sur la glace noire ou dans les intempéries.

Les essuie-glaces. Saviez-vous qu’un balai d’essuie-glace moyen dure seulement six mois? Si vous remarquez que vos essuie-glaces laissent des traces sur votre pare-brise, examinez-les. Certains conducteurs préfèrent les modèles spécialement conçus pour l’hiver.

Les réservoirs. Les liquides d’un véhicule sont essentiels à son bon fonctionnement. Si votre dernier changement d’huile date d’à peu près six mois, ce serait une bonne idée d’en refaire un avant l’hiver. Assurez-vous que le liquide de refroidissement du moteur convient aux basses températures de votre région, et remplacez-le si votre dernier plein remonte à plus de deux ans.

Préparez-vous

Maintenant que votre voiture est fin prête pour l’hiver, voici quelques autres conseils utiles :

Envisagez l’installation de pneus d’hiver. Même si les pneus d’hiver ne sont pas obligatoires où vous habitez, ils constituent une mesure de précaution supplémentaire. Contrairement aux pneus toutes saisons, dont le caoutchouc perd son élasticité en dessous de 7 °C, les pneus d’hiver restent flexibles par temps froid. Et ce n’est là qu’un de leurs nombreux avantages.

Préchauffez votre moteur. Si le mercure chute sous la barre des -15 °C par chez vous, songez à faire poser un chauffe-moteur pour éviter de faire forcer indûment votre moteur.

Gardez votre réservoir de lave-glace plein. Assurez-vous d’avoir du lave-glace en réserve dans votre coffre, et vérifiez qu’il est utilisable pour des températures de -40 °C.

Prévenez le gel du conduit d’essence. En gardant le réservoir au moins à moitié rempli, vous réduisez la formation de condensation, qui peut entraîner le gel et l’obturation du conduit d’essence.

Combattez la rouille. Il existe plusieurs moyens d’éviter la rouille, y compris des lavages fréquents du véhicule et du châssis, un traitement antirouille, et l’application d’une couche de polymère ou de carnauba sur la peinture et la garniture.

Préparez-vous à l’inattendu. Avoir une trousse d’urgence dans l’auto pourrait vous sortir du pétrin. Que devrait-elle inclure? Des gants, des tuques, une couverture, une trousse de premiers soins, des câbles de démarrage, une petite pelle et une lampe de poche. Consulter la liste complète de nos suggestions.

En savoir plus sur les avantages d'une conduite hivernale sécuritaire

En savoir plus