CAA National

Votre club CAA

Entrez votre code postal

Tow Truck
24/7
24/7

Assistance routière


Besoin d’assistance routière? Composez :

1.800.222.4357
Assistance routière et dépannage

Statistiques

J'utilise l'ordinateur de bord pour texter. C'est OK?

Non!

Quitter la route des yeux 2 secondes double le risque d’accident.

Vrai ou faux?

L'ordinateur de bord permet une action, c'est donc sécuritaire.

Faux!

Il n’existe pas de normes obligatoires sur les systèmes d’infodivertissement.

Vrai ou faux?

On évite la distraction en utilisant les commandes vocales.

Faux

On distrait le cerveau pour une période souvent plus longue qu’au moyen des boutons.
Quelle est la tâche la plus distrayante au volant?
La programmation du GPS.
Devrait-on cesser d'utiliser les ordinateurs de bord?

Non.

Il suffit de s’en servir mieux.
Par combien multipliez-vous votre risque de collision si vous regardez ou utilisez un cellulaire au volant?
Par huit.

Voici d’autres statistiques étonnantes sur la distraction au volant et les conséquences qu’elle entraîne :

Les textos au volant
  • Environ 26 % de toutes les collisions routières impliquent l’usage d’un cellulaire – y compris en mains libres. (National Safety Council)
  • 47 % des Canadiens admettent avoir texté ou envoyé un message vocal en conduisant. (Sondage de la CAA, 2020)
  • Les textos constituent la forme de distraction la plus préoccupante. Envoyer ou lire un texto vous fait quitter la route des yeux pendant 5 secondes. À 90 km/h, c’est comme traverser un terrain de football sur toute sa longueur, les yeux fermés. (National Highway Traffic Safety Administration)
  • 33 % des Canadiens admettent avoir texté à un feu rouge, même s’ils trouvent ce comportement inacceptable. (CAA, 2016)
  • En termes de sécurité routière, les Canadiens se préoccupent le plus de la distraction au volant. (CAA, 2018)
La distraction au volant
  • Chaque année, l’utilisation des téléphones cellulaires au volant cause 1,6 million de collisions. (National Safety Council, 2019)
  • Plus des trois quarts des Canadiens (78 %) changent régulièrement de station de radio tout en conduisant. (Sondage de la CAA, 2020)
  • Dans certaines régions du Canada, le nombre de décès attribuables à la distraction au volant dépasse celui des décès dus à la conduite avec facultés affaiblies. (Fondation de recherche sur les blessures de la route, 2019)
  • Le risque de collision est 3,6 fois plus élevé quand on utilise un appareil électronique. (Virginia Tech Transportation Institute, 2019)
  • Les automobilistes qui textent en conduisant sont 23 fois plus susceptibles d’être impliqués dans une collision ou une quasi-collision. (Fondation de recherche sur les blessures de la route, 2019)
  • Quand ils utilisent un téléphone cellulaire au volant, les automobilistes ont environ deux fois plus d’accidents que quand ils conduisent sans aucune distraction observable. (AAA Foundation for Highway Safety, 2018)
  • On a établi que 80 % des collisions et 65 % des quasi-collisions impliquent une forme d’inattention de la part du conducteur. (National Highway Traffic Safety Administration, 2010)
  • La distraction joue un rôle dans 10 % des accidents mortels, 18 % des accidents avec blessés et 16 % des collisions ayant fait l’objet d’un constat par la police. (National Highway Safety Administration, 2015)
  • 94 % des automobilistes adolescents reconnaissent les dangers de texter au volant, mais 35 % d’entre eux admettent s’adonner à cette pratique. (Think Insure, 2019)
  • En 2016, 27 % des collisions mortelles en C.-B. ont été causées par une distraction au volant. D’un océan à l’autre, les policiers considèrent désormais cette cause de collision plus fréquente que la conduite avec facultés affaiblies. (ICBC, 2016)
  • Les automobilistes de moins de 25 ans sont plus susceptibles d’être observés en train d’utiliser un appareil électronique que ceux de 25 et plus. Toutefois, tous les groupes d’âge ont été vus en train d’utiliser un appareil au volant. (Conseil canadien des administrateurs en transport motorisé, 2017)
  • Les conducteurs qui utilisent des systèmes avancés d’aide à la conduite – le système d’aide au maintien dans la voie, par exemple – seraient 80 % plus susceptibles que les autres conducteurs d’effectuer des tâches qui ne sont pas directement liées à la conduite. (AAA Foundation, 2019)
  • Les personnes qui ont conduit un véhicule équipé de systèmes avancés d’aide à la conduite – dont le système d’aide au maintien dans la voie – pendant un mois étaient moins susceptibles d’être distraites au volant que les personnes ayant conduit des véhicules similaires pendant une année entière. Cela signifie qu’à mesure que la population s’habituera à ces technologies, les situations de distraction au volant risquent d’être plus fréquentes. (AAA Foundation, 2019)
Les conséquences économiques de la distraction au volant
  • Les pertes économiques résultant des collisions routières, des frais en soins de santé afférents et de la perte de productivité se chiffrent à au moins 10 milliards de dollars annuellement, soit environ 1 % du PIB canadien! (Gouvernement du Canada, 2016)
  • En tenant compte des coûts directs et indirects ainsi que de la souffrance engendrée, les conséquences sociales et économiques des accidents de la route au Canada sont estimées à 25 milliards de dollars par année. (Fondation de recherche sur les blessures de la route)

Veuillez nous communiquer votre emplacement pour afficher du contenu adapté à votre région.

Allow CAA to detect your location

Accepter

Entrez votre code postal

Rester ici

Location not Found!
Rester ici